Origines et légendes sur le chat norvégien

Dans son pays d'origine, la Norvège, ainsi que dans la Scandinavie où il s'est diffusé librement, le chat des forêts norvégiennes est connu depuis des siècles comme chat souricier, vivant d'une façon autonome aux abords des habitations. Il est très lié à la mythologie scandinave. Freya, la déesse de l'amour, parcourait le ciel, dans un char attelé à deux grands chats, raconte la légende. Thor, dieu de la foudre à la force incommensurable, dut un jour baisser les bras face à l'un de ces chats... Les petits enfants scandinaves aimaient écouter des histoires où ce chat mythique prenait le nom de "chat fée". 

Le chat Norvégien, déjà au temps des vikings

Certains font remonter les origines du norvégien au temps des Vikings. Ces navigateurs inlassables et cruels auraient ramené quelques spécimens de chats à poil mi-long du Moyen-Orient, afin de protéger leurs victuailles des rats. D'autres spécialistes supposent que des familles d'Europe Centrale et de l'Est, fuyant d'autres barbares, les Huns, auraient émigré jusqu'en Scandinavie, emmenant avec eux des chats à poil mi-long pour veiller, là aussi, sur leurs cargaisons alimentaires. Soumis au climat rigoureux de la Scandinavie, une sélection naturelle s'est opérée, ne permettent qu'aux plus costauds et aux plus malins de survivre.  C'est donc un chat rustique qui existait déjà à l’état sauvage il n'a pas subi de manipulations génétiques. C'est pour cela qu'il n'est pas porteur de maladies génétiques et qu'il ressemble à notre européen à poils longs

Morphologie du chat des forêts norvégiennes

Le Norvégien est un grand chat à poil mi- long et à la stature imposante. La tête est triangulaire de face avec un profil droit. Les yeux sont grands, légèrement en amande.
De taille moyenne à grande, les oreilles sont dans le prolongement du triangle de la tête. Des plumets sont appréciés. Le corps est long et massif avec une ossature robuste et une poitrine large. La queue est aussi longue que le corps.
La texture de la robe est une caractéristique importante de la race. Double, elle est constituée d’un sous-poil laineux et épais recouvert d’une fourrure à l’aspect imperméable et lustré.
Une belle collerette en forme de cœur part de l’arrière des oreilles et se prolonge sur la gorge, lui donne un aspect de crinière comme un lion. Le Norvégien offre une variété de robes très large allant du tout noir au tout blanc, en uni, tigré, argenté, bleu, roux, écaille de tortue et ambre, couleur apparue chez le Norvégien, toutes ces couleurs avec ou sans blanc.   

Il ressemble à s'y méprendre au Maine Coon originaire du Maine aux États-Unis  Une théorie avance que la race s'est développée à partir de croisements entre des chats de ferme locaux et d'autres chats à poils longs ou mi- longs importés d'abord par les Viking aux alentours de l'an 1000.
Le Maine coon descendrait alors du chat des forêts norvégiennes, ce qui expliquerait leur ressemblance. Cette hypothèse est appuyée par la ressemblance entre Turc de van, Sibériens, Norvégiens et enfin Maine Coon dont les origines géographiques correspondent aux déplacements des Vikings.
Cette ressemblance avec le norvégien peut aussi s’expliquer par le fait que le climat hivernal de la Nouvelle- Angleterre et celui de la Norvège sont identiques et auraient donc conduit à sélectionner les mêmes spécificités physiques.